All posts by ThomasOrtlieb

Lecture apicole

Une pratique simple et efficace de lutte contre le varroa, mise en place par Randy Oliver, Grass Valley, California.

http://scientificbeekeeping.com/simple-early-treatment-of-nucs-against-varroa/

Le plateau de contrôle

Le plateau de contrôle est apparu en tant que moyen de lutte contre le varroa. Il s’agit d’une planche que l’on place sous un fond grillagé (sous la grappe d’abeille). On s’imaginait au début que le varroa chutait au sol de la ruche et prenait plaisir à remonter les parois pour retourner sur les abeilles. Hélas on s’est vite rendu compte que cette théorie qui reste peut-être valable pour un micro-pourcentage de varroas, ne suffisait de loin pas à s’en débarrasser. Les varroas qui tombent sont des varroas morts en général.

Cependant, le plateau est resté chez bien des apiculteurs. En effet, d’une part il permet d’un coup d’oeil de se faire une idée du taux d’infestation par comptage des varroas morts et d’autre part donne une multitude de renseignements sur l’état de la colonie. Je vous en donne ici un petit échantillon:

Mes analyses plus ou moins pertinentes:

Vue d'ensemble

Trois cadres de couvain contenaient des abeilles qui ont éclos depuis l’installation du plateau.

Si on cherche la reine, elle devrait être quelque part sur ces trois cadres.

La patte2

Les abeilles ont dévoré (déchiqueté) un corps étrange, en l’occurrence une patte à vaisselle mauve qui bouchait l’entrée de la ruche. On peut voir quelques grains de pollen et des petits débris blancs…

Débrits de couvain mort

Les débris blancs de près: il s’agit de couvain mort suite a mon traitement à l’acide formique. L’acide formique est généralement fatal à une partie du couvain. Les abeilles les mettent en pièces et les évacuent. On peut également y voir quelques varroas morts (3 ou 4 plus quelques autres cachés sous d’autres débris).

Débrits 2 crottes

Les petites choses foncées et rectangulaires sont des crottes de mites, des papillons blanc argenté qui colonisent les vieux cadres abandonnés par les abeilles. Attention les dégâts! Ce n’est pas tant le papillon qui pose problème mais ses larves qui se nourrissent du pollen stocké par les abeilles et des restes de cocons que chaque génération d’abeille laisse dans la cellule.

Miel 2013

Voici en exclusivité, ma première production de miel.
Production régionale:
– Lausanne (à l’EPFL sur un toit!), cristallisé. épuisé!
– St-Légier, ZI Rio-gredon, cristallisé ou liquide.
– Les Monts-de-Corsier, Moille-Saulaz, liquide.
– Le Mont Pélerin, Cremières. Liquide. épuisé!

Miel 2013

 

Edition limitée, commandez sans tarder, il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde.

Mes abeilles sont traitées avec soin, je n’utilise que des produits “Bio”.
Miel extrait à froid, je ne chauffe pas mon miel, à aucun moment.

Tarifs: 13.- le pot de 500gr chez moi à St-Légier.
Livraison:
Possible par poste, coûte entre 12.- et 15.- pour trois ou quatre pots.
Mon objectif n’étant pas de vendre de la logistique de livraison mais bien du miel, il y a toujours moyen de discuter, si vous avez la chance d’être sur mon chemin, je vous livre “gratuitement”.

Payement: Cash à l’emporté ou livraison, à 10 jours sur facture.

Pour permettre à mes généreux clients de venir prendre livraison de leur commande, J’organise un brunch dimanche 15 septembre chez moi, au troisième étage de la rte du Tirage 16 à St.-Légier, entre 10h et 17h. Café, pain, beurre et bien sur MIEL!

Pour les tardifs, sentez vous libre d’amener une topette et (ou) un saucisson sec … 🙂

formulaire de commande miel 2013

 

Deux reines dans la même ruche

Voilà !

Cela faisait longtemps que j’en avais entendu parler, je savais que c’était possible et je l’ai vu !

 

Je vous laisse apprécier les photos, à vous de les trouver … Elles sont les deux sur le même cadre, sur la troisième photo, à moins de deux centimètres.

évidement il s’agit d’une mère et sa fille suite à un remèrage naturel

 

Deux reines2

pour ceux qui perdent patience trop vite …Deux reines2_1

Deux reines1

pour ceux qui ont besoin de lunettes …Deux reines1_1     Je suis d’accord, celle ci est un peu vache pour les quarantenaires, mais je l’ai mise quand même parce que je ne pensait pas que deux reines puissent se côtoyer de si près sans combattre. Sur la reine de gauche. qui est en train de pondre, on peut voir un petit point jaune. C’est le restant du marquage 2012. On peut également voir qu’elle a une aile plus courte que l’autre, c’est le “clippage” pratiqué par l’apiculteur qui me l’a fournie, soit un façon de reconnaître une reine “d’origine” et en même temps l’empêcher d’essaimer. Cette reine ne peut (en principe car cela ne marche pas toujours) que voler en cercles soit pas bien loin, ce qui permet à l’apiculteur de récupérer l’essaim. Jusqu’ici je n’ai pas usé de cette pratique et je n’ai pas encore décidé si j’allais le faire. L’avenir nous le dira.

 

 

deuxreines3

Pour les quarantenaires et plus …deuxreines3_1

 

Soufrage des cadres en stock

Dispositif inspiré des lampes de mineurs pour soufrer les cadres
Dispositif inspiré des lampes de mineurs pour soufrer les cadres

Le soufrage

 

Je me rends compte au moment de publier que mes photos ne sont pas très claires, je vous en ferais de meilleures prochainement. … les voici:

Je la pose au sommet de la pile de cadres, en effet une courte recherche m'a appris que le SO2 dégagé est 2,4 fois plus lourd que l'air, ainsi la mèche soufrée a suffisamment d'air pour brûler entièrement.
Je la pose au sommet de la pile de cadres, en effet une courte recherche m’a appris que le SO2 dégagé est 2,4 fois plus lourd que l’air, ainsi la mèche soufrée a suffisamment d’air pour brûler entièrement.
détail de l'agrafe résistante au feu ...
détail de l’agrafe résistante au feu …
c'est flou, je sais mais on y voit quand même bien le petit fil de fer courbé qui passe dans le trou de cette mêche. Donc!
c’est flou, je sais mais on y voit quand même bien le petit fil de fer courbé qui passe dans le trou de cette mêche. Donc!
C'est encore flou, oui ...
C’est encore flou, oui …

EEvidement , je met par dessus une corps de ruche vide et un toit en tole, sinon ça ne marche pas et ça sent très mauvais …

Faire son sirop

Facile! Faites bouillir une certaine quantité d’eau. Dans un seau, verser la quantité de sucre (cristallisé blanc svp) désirée. Ajouter un poil de vinaigre de pomme (elles adorent ça, attention au pillage …) et couvrir d’eau bouillante plus deux doigts. Brasser sans attendre sans quoi le sucre aurait tendance à faire un bloc au fond du bidon. Quand on voit le fond du bidon, brasser encore un moment (1 min) et c’est prêt.
Fonctionne bien pour des quantités entre 3 et 15 kg de sucre. Donne un sirop a environ 55% qui est parfait pour un nourrir au printemps et en été si besoin.
Notez que le vinaigre démarre la réaction d’invertase soit transforme le saccharose en sucres plus petits (fructose et glucose) plus digeste pour les abeilles. Combien faut-il mettre de vinaigre? Bonne question. J’en met un demi déci pour 10 kg de sucre.

La friteuse !

J’ai choisi, plutôt que de peindre mes ruches, de les imprégner avec de la cire chaude. Soit de la cire à 150°C. J’ai donc du me fabriquer la friteuse appropriée. Je suis allé voir mon ferrailleur préféré et j’en ai ramené le corps de chauffe et le thermostat d’un four électrique destiné à un avenir peu glorieux.

Voici le résultat (après quelques heures de découpage, pliage et soudure)

friteuse

 

La prochaine version, si il y en a une, sera un peu plus généreuse dans ses dimensions. J’ai dimensionné celle ci pour les corps de Dadant 10 que j’utilise dans mes opérations, mais du coup la Dadant 12 ne passe pas …

Vous noterez sur la photo ce curieux ustensile posé dans un bac en inox à côté de la friteuse. Il a toute son utilité: c’est le poids qui me permet de maintenir les objets à traiter immergés dans la cire. Ehh oui, le bois, ça flotte dans la cire chaude aussi !

Lutter à la place des abeilles

Les combines ne manquent pas ! Thymol, Amitraz, huiles essentielles, acides organiques, cendres de varroas à dose homéopathiques, petite prière quotidienne, tout y passe!

Pour mes opérations, j’ai choisi un duo d’acides organiques: l’oxalique et le formique. Attention! ces substances sont presque aussi nocives pour nous que pour le varroa.

La base de la lutte est la division des colonies, soit par la collecte d’essaim, soit par la création de nulcéi et l’introduction d’une jeune reine. Ceci permet de diviser la charge de varroas et de libérer une courte période durant laquelle la colonie se retrouve sans couvain, (idéale pour un flash d’oxalique) c’est une technique utilisée par les abeilles elles-mêmes en Asie, contrée d’origine du varroa.